Des programmes, toujours de nouveaux programmes

Depuis une quinzaine d’années, chaque nouveau ministre de l’éducation qui passe se sent dans l’obligation de mettre en place de nouveaux programmes pour l’école primaire.

Petit historique depuis 2002 :

Cela fait beaucoup, surtout si on compare aux années précédentes

  • 1985 : Nouveaux programmes
  • 1995 : Nouveaux programmes

Quand on sait qu’un élève passe 8 ans à l’école primaire (3 en maternelle et 5 en élémentaire), cela fait plus de 15 ans qu’aucun élève n’a pu faire l’entièreté du programme qui était prévu pour lui. Même si les enseignants essaient au maximum de réaliser un tuilage intelligent afin qu’il n’y ait pas trop de manques, tout élève a ainsi vécu une rupture de programme durant sa scolarisation à l’école primaire. Et je ne parle même pas ici du secondaire.

Que des programmes soient bons ou pas, on ne peut donc actuellement jamais le savoir car aucune cohorte d’élève n’a pu l’expérimenter sur toute sa scolarité. Même si on souhaitait le faire, l’efficacité réelle de ces programmes ne peut pas être évaluée.

Et si un jour un ministre avait l’intelligence d’arriver et de juste gérer les réformes en cours de son prédécesseur, sans vouloir tout révolutionner, pour laisser le temps à tout le monde, parents, élèves, atsems, enseignants de mettre en œuvre les programmes…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *