Rééquilibrage

Ce n’est pas une habitude du site mais voici un article plus personnel.

État des lieux

 Le 3 janvier 2021, je monte sur mon pèse personne pour la première fois depuis plus de vingt ans. Pourquoi avoir attendu si longtemps ? Tout simplement parce que je savais que je grossissais et que je ne voyais pas l’utilité de me peser tant que je n’avais pas perdu du poids.

Une manière de me voiler la face peut-être.

La sentence est tombée 95,5 kg. 95,5 kg pour un homme de 41 ans de 1m79. Un rapide calcul m’attribue alors un IMC de 29,8, à deux doigts (potelés) de l’obésité.

Auteur : Bill Branson, National Cancer Institute – Domaine public

Je savais que j’étais gros mais pas à ce point. Le mot obèse raisonne négativement dans ma tête.

Ce déclic arrive dans un moment très particulier pour moi. Mon meilleur ami, sportif, sans surpoids, est dans le coma depuis quelques semaines suite à un problème cardiaque. Nous ne savons alors pas à ce moment de quel côté penchera la balance.


La mise en œuvre

J’avais quelques certitudes. Je ne voulais surtout pas faire de régime. Je ne veux pas avoir de sentiment de privation, pas de frustration.

J’en ai également parlé à personne au début. Je ne voulais pas me mettre de pression inutile.

Mon premier précepte : prendre le temps de manger, prendre de petites bouchées et surtout de bien mâcher les aliments. Bien mâcher est déjà un très bon allié pour ma digestion. Mais dans l’objectif d’une perte de poids, la mastication donne une sensation de satiété beaucoup plus rapide.

Autre astuce mise en place : boire de l’eau avant chaque prise de repas.

Au niveau du goûter, j’avais la fâcheuse habitude de manger au minimum la moitié d’un paquet de gâteaux industriels, le plus souvent au chocolat. Depuis le mois de janvier, je n’ai plus touché à un seul gâteau industriel. Je les ai remplacés par des fruits : pommes, bananes, oranges…Je ne  me prive pas pour autant de gâteaux, gaufres, crêpes… Mais uniquement ceux que je fais et ponctuellement.

Pour le petit déjeuner, je prenais des brioches ou des madeleines, au moins 1 verre et demi de jus de fruits, des céréales chocolatées avec du lait.Mon petit déjeuner nouvelle version est composé de céréales (de type corn flakes) avec du lait, de l’eau et du pain.

Au niveau des repas, je n’utilisais déjà pas beaucoup de matière grasse pour cuisiner. J’ai conservé bien évidemment cette habitude.J’ai modifié quelques règles de fonctionnement. Grand amateur de fromage, je me suis restreint à deux morceaux , soit le midi de préférence, soit le soir.

J’essaie au maximum d’alterner un repas avec féculent, un repas avec des légumes. Dans beaucoup de régimes, on peut lire qu’il faut manger des féculents et des légumes à chaque repas. Cela fonctionne peut être pour certains, mais personnellement cela me ferait juste manger des légumes en plus des féculents à chaque repas.

Pour le dessert, le plus souvent je prends un yaourt nature, parfois aux fruits. En tout cas plus de crème dessert. 

Progressivement, j’ai diminué la quantité de sucre versée dans mon yaourt nature. Aujourd’hui, je n’en n’ai plus besoin. Par contre, j’ai choisi un yaourt nature qualitatif avec du goût : celui de la marque des consommateurs, C’est qui le patron.

Au niveau boisson, je ne prenais déjà pas d’alcool et peu de sodas. Désormais c’est quasiment 100% d’eau.


Autre habitude que j’ai changée : prendre du chocolat après le repas voire même en cours de journée. J’ai testé la suppression du chocolat. Comme je ne sentais pas de manque, je continue.

Et puis j’étais décidé à faire les pas que mon meilleur ami tant qu’il ne pouvait pas les faire. Chaque jour : 6000 pas pour lui, 6000 pas pour moi.


Résultats

À ce jour, au bout de 9 mois de rééquilibrage, j’en suis à 20 kg de perdus, la menace de l’obésité s’est éloignée. Je suis passé sous la barre des 75 kg et j’ai maintenant un IMC normal. Les derniers kilos perdus se perdent évidemment plus lentement.

Ma courbe de poids

Changer de regard

Évidemment changer de regard sur soi d’abord. Il n’est pas évident de voir à quel points on est gros ni de prendre conscience de sa perte de poids.

Un des risques quand une perte de poids fonctionne peut-être d’avoir un regard sévère envers les personnes en surpoids et se demander pourquoi elles ne maigrissent pas aussi. Ce jugement hâtif doit être vite recadrer par deux idées importantes :

  • Nous sommes tous différents et un rééquilibrage peut très bien fonctionner avec une personne mais pas avec une autre.
  • Il n’y a aucune obligation à ne pas être en surpoids. Chaque personne a le droit de sentir bien dans sa peau avec le poids qu’elle a sans chercher forcément à maigrir.

Exercices physiques simples

J’essaie en parallèle de faire de petits exercices simples (je n’ai jamais été un grand sportif dans l’âme) pour que le ventre ne soit pas trop flasque.

J’en ai testé différents, mais ceux qui me correspondent le plus sont :

  • la planche abdominale
  • exercices d’abdominaux hypopressifs fondés sur la respiration

Bilan

Je n’en n’ai qu’un qui importe vraiment : mon meilleur ami va plutôt bien.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Odysseus dit :

    Bravo pour la manière , régularité et l’endurance. J’imagine que tu dois sentir la différence à différents niveaux.
    Ravi aussi que ton ami se porte mieux.

  2. cyrille dit :

    Merci ! Étonnamment je ne me sentais pas spécialement essoufflé avec les kilos en plus. C’est surtout visuellement que je sens la différence 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.