Les CP dédoublés une nouveauté de… 2002

La mise en place des CP dédoublés  en REP+ (les réseaux d’éducation prioritaire renforcés) est une des grosses « nouveautés » du ministre actuel.

Le ministre Blanquer annonce d’ailleurs des créations de postes pour ce dispositif (2500 postes pour le dédoublement sur les 4000 créations pour cette rentrée). Ce qu’il oublie de préciser c’est que ces créations ne sont pas de son fait mais on été prévues par le gouvernement précédent. On peut supposer que ces créations n’avaient pas été budgétisés par le précédent gouvernement pour rien mais bien pour que ces nouveaux enseignants se retrouvent face à des élèves. Il n’y a donc pas de création de postes pour ce dispositif mais plutôt une réaffectation de 2500 postes sur les CP dédoublés au détriment de toutes les autres écoles. J’ai comme l’impression qu’un peu partout en France, des ouvertures de classe n’ont pas été prononcées ou des fermetures l’ont été pour réussir à avoir assez d’enseignants.

Revenons à l’aspect « nouveauté » de cette mesure et voyageons dans le temps.

Rentrée 2002 : le ministre Luc Ferry annonce une expérimentation dans des CP avec des effectifs réduits. Elle touche environ 2000 CP et s’arrêtera au départ du ministre deux ans plus tard. Les différents articles / études publiés à la suite expliquent son abandon par un bilan trop peu significatif avec une légère plus-value sur le court terme mais qui disparait par la suite. Ils relèvent que l’effet maitre semble plus important que la réduction des effectifs.

Quelques articles / rapports parus à l’époque sur le sujet :

Annonce de Luc Ferry – Communiqué de presse

Le parisien : Le dédoublement du CP n’est pas en soi un facteur de réussite

Regroupement interacadémique « Plan de prévention contre l’illettrisme » – Octobre 2003

Inspection générale de l’éducation nationale : La mise en œuvre du plan de prévention de l’illétrisme au cours préparatoire en 2003-2004 – Mai 2004

Compte rendu Commission des affaires culturelles et de l’éducation – septembre 2010 (p. 9 et 19)

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *